Les rendez-vous du Campus : Estelle Daviet (ASU Grenoble / BCTM)

Les rendez-vous du Campus : Estelle Daviet (ASU Grenoble / BCTM)

Sportifs, enseignants, organisateurs… Ils font vivre au quotidien le sport universitaire. Découvrez régulièrement ces acteurs du Sport U au sein de notre rubrique « les rendez-vous du campus », réalisée en collaboration avec notre partenaire, la bien nommée Pizzeria du Campus.
La tâche de l’ASU Grenoble sera compliquée pour rejoindre le dernier carré de la Melty Basket Universitaire. Les basketteuses iséroises, défaites lors du match aller au CSU, devront en effet aller s’imposer à Strasbourg pour entrevoir les demies. Quoiqu’il en soit, la saison de l’équipe du coach Gilles Durand restera excellente. On fait le point en compagnie d’Estelle Daviet.

Son parcours sportif

J’ai commencé en départementale au Pays d’Alby, en Haute-Savoie, puis j’ai intégré le club d’Annecy (anciennement l’union des clubs annéciens) pour me former au niveau cadettes France. Après une saison en seniors dans le même club, où j n’arrivais pas à concilier études et basket; j’ai décidé de me tourner vers le BC la Tronche Meylan. Cela fait maintenant 4 ans qui j’y suis et je me sens comme chez moi !
Mes meilleurs souvenirs sont les années de formation cadettes où j’étais en sport études avec mes copines, il y a aussi le titre de championne de France junior avec le BCTM en 2013 et puis tout ce que le BCTM a pu m’apporter au niveau formation et chance d’intégrer le groupe NF1 pendant 2 ans. Même si je n’étais qu’une fille de banc, j’ai beaucoup appris et rencontré des personnes merveilleuses. Ce sont de très belles années que je garde en souvenir.

Sa vie d’étudiante

Je suis étudiante en 1ère année de master staps filière activité physique adaptée (handisport). J’aimerais travailler avec les personnes de tout âge et toutes capacités.

Sa saison avec l’ASU Grenoble et le quart contre Strasbourg

Je fais partie de l’équipe Melty. L’année dernière en N2 de la FFSU, on n’est pas passé loin du titre et puis pour certaines d’entre nous c’est la dernière année d’études donc on voulait vivre cette expérience de la Melty au moins une fois!
Se frotter à de plus grosse équipes pour essayer de finir en beauté pour les filles qui ne seront plus là l’année prochaine… Je crois qu’on est servi (rires).
Pour le match de la dernière fois, on a manqué de réussite sous le cercle ce qui nous a coûté cher. Malgré notre agressivité, il nous a aussi manqué de vraies intérieur dessous… moi je dépanne mais bon ça ne suffit pas! Strasbourg à une équipe complète qui nous a posé beaucoup de problèmes sur leur défense de zone combinée avec un manque d’adresse à mi-distance, ça ne joue pas en notre faveur.
Au match retour, on peut les faire douter si on est agressives du début à la fin, on n’est pas grandes mais on peut jouer sur notre jeu rapide pour les déstabiliser. Il faut aussi que la réussite au cercle soit là et ça devrait faire un beau match. Les Strasbourgeoises évoluent quasiment toutes à un niveau beaucoup plus élevé que la plupart d’entre nous mais notre cohésion et notre volonté pourraient peut-être jouer en notre faveur.

Sa saison au BCTM

J’évolue surtout en N3 et j’étais dans le groupe N1. Alors la saison a été pas mal mouvementée avec la N3 puisque on a eu nos joueuses intérieures majeures blessées dès le début de saison donc le secteur intérieur a été affaibli puis nous avons enchaîné les défaites avec peu d’écart à chaque fois mais heureusement nous avons trouvé notre jeu et nous nous sommes maintenues! Saison pas facile mais on a un bon groupe.
En N1 j’ai donné un petit coup main mais j’étais moins régulière puisque je travaillais à côté et les horaires ne se couplaient pas toujours bien… mais j’ai encore beaucoup appris.
Je remercie d’ailleurs toutes les personnes (joueuses, coach, bénévoles, parents, supporters, dirigeants) du club pour leur soutien et leur bienveillance!

Laissez un commentaire