EJDG – Focus sur le Tournoi de foot inter-écoles de journalisme

EJDG – Focus sur le Tournoi de foot inter-écoles de journalisme

Les étudiants de l’École de Journalisme de Grenoble (EJDG) s’apprêtent à disputer le Tournoi de foot inter-écoles de journalisme (TFIEJ) le 6 février prochain, à Lille. Nous avons rencontré le capitaine de l’équipe, Louis Godefroy, qui nous en dit plus sur sa formation et sur cette compétition.

La difficulté de faire une équipe

On doit constituer une équipe de foot à 11 et donc un groupe d’une quinzaine de joueurs, sachant qu’on doit le faire à partir de deux classes de 30 (les M1 et M2 de l’EJDG) et qu’il y a beaucoup de filles, qui ne sont pas forcément les plus intéressées – les équipes sont mixtes et complètement ouvertes. Mais cette année on est beaucoup de « footeux » à être bien motivés. La principale difficulté est de trouver des temps communs pour s’entraîner – là avec les stages on a par exemple eu une coupure d’un mois – et surtout de pouvoir organiser des matchs amicaux, notamment parce qu’on a du mal à trouver un terrain à disposition. On a quand même pu jouer deux fois contre Sciences Po, deux rencontres très satisfaisantes.

Le tournoi de l’an passé

Il s’était déroulé à Lannion. Je ne peux pas parler au nom de tout le monde mais pour ma part j’avais été déçu de notre élimination en quart de finale, d’autant que le seul but du match est inscrit sur hors-jeu. Même si ce genre de tournoi est surtout fait pour « marquer le coup » et se faire plaisir, l’aspect compétition existe également. En ce qui me concerne je suis footeux depuis 20 ans, quand je suis sur le terrain je joue à fond. Globalement le niveau est très homogène, il y a peu de buts de marqués dans les rencontres.

L’édition 2016

Elle se passe donc à Lille parce que l’édition 2015 a été remportée par les Lillois. C’est toujours le vainqueur qui organise l’édition suivante donc j’espère bien que ce sont les étudiants grenoblois de l’an prochain qui s’embêteront à organiser ça (rires).

Tout se déroule sur une journée donc physiquement c’est très éprouvant. Nous on va partir la veille au soir en bus et arriver le samedi matin, il faudra donc enchaîner tout de suite.
La première phase comporte 2 poules de 3 et 2 poules de 4 (après le tirage au sort Grenoble affrontera
l’IJBA (Bordeaux), l’ESJ (Lille) et l’IUT de Cannes). Les deux premiers sont qualifiés pour les quarts de finale. Les matchs durent 20 minutes sauf la finale qui se joue en 2×15.

footeux ejdg
Les objectifs de l’EJDG

On y va pour gagner ! Je crois que Grenoble n’a jamais remporté cette compétition en plus. Là on a pas mal de joueurs d’expérience, qui ont le vécu de l’an passé et, comme je te le disais, on est pas mal de footeux purs et durs à avoir été très assidus aux entraînements depuis le début de l’année.
Contrairement à l’an passé on se déplacera en masse – on devrait être 48 – et on va pouvoir compter sur un gros soutien. On aura de la ferveur et nos supporters vont faire du bruit, ça sera encore plus sympa de jouer et ça nous motivera encore plus à aller chercher la victoire

>> La page facebook de l’évènement

Laissez un commentaire