La Foulée Blanche Universitaire « une étape vers un championnat de France »

La Foulée Blanche Universitaire « une étape vers un championnat de France »

Ce dimanche 17 janvier 2017, la Coupe de France de ski nordique s’inscrira au sein de la traditionnelle et mythique Foulée Blanche. Nous avons rencontré Philippe Grandemange, chargé de mission nationale ski nordique et par ailleurs directeur du CRSU Strasbourg, pour nous présenter dans les grandes largeurs cette compétition.

Après l’annulation l’an passé, on a longtemps craint le pire pour cette édition 2016. Philippe Grandemange en tête, que l’on a tout de même senti beaucoup plus serein à 72 heures de l’évènement.

« Moi en plus je ne suis pas sur place donc j’ai suivi ça à distance. Les prévisions de dimanche dernier était rassurantes mais ça n’a pas empêché de suivre les conditions d’enneigement de près ces derniers jours. Mardi j’avais encore quelques craintes, on voyait quelques flaques d’eau via la webcam mais dans la journée elles ont progressivement disparu et mes craintes se sont envolées. »

La Foulée Blanche peut avoir lieu et avec elle cette « Foulée Blanche Universitaire », qui fait office de Coupe de France de ski nordique pour les étudiants. Pourquoi cette appellation « coupe » et non pas un championnat de France ? Laissons le directeur du CRSU nous expliquer.

« On distingue deux niveaux de compétition : les championnats de France universitaires et les coupes de France, qui ont un niveau moindre. On avait un championnat de France universitaire de ski nordique jusqu’à il y a une quinzaine d’années mais il n’existe plus depuis. On doit donc repasser par cette case coupe de France aujourd’hui. »

Mais le but reste bien sûr de repasser rapidement en mode championnat. « Oui ce fonctionnement là n’est qu’une étape vers un championnat de France que l’on aimerait mettre en place le plus rapidement possible. »
Pour cela, il faudra répondre à un certain nombre de critères.

« Accueillir des participants du maximum d’académies différentes, déjà, et ensuite un nombre conséquent de participants. Vu les incertitudes autour de cette année, je ne sais pas si la première condition sera réunie même si se sont inscrits des étudiants de Nancy ou de Toulouse. Vous imaginez bien qu’un championnat de France ne peut pas se résumer aux étudiants de l’Académie de Grenoble même si les meilleurs concurrents se trouvent souvent ici. C’est notre travail aujourd’hui avec Jean-Loup (Miguet, directeur du CRSU Grenoble) d’essayer de développer cette épreuve au public le plus large possible. »

Une volonté d’ouverture que l’on retrouve également dans d’autres aspects.

« Le choix de s’intégrer à une épreuve populaire relève également du même état d’esprit » confirme Philippe. « Il y aura l’aspect chrono individuel bien sûr mais on a aussi mis en place des challenges collectifs. Les skieurs auront en plus le choix de s’inscrire sur le 42 ou sur le 10km. L’objectif est d’accueillir le plus d’étudiants possible. »

Rendez-vous ce dimanche pour cette Coupe de France universitaire qui devrait aussi être une des dernières. C’est en tout cas tout le mal que l’on lui souhaite !

  1. […] La Foulée Blanche Universitaire « une étape vers un championnat de France » […]

Laissez un commentaire